Menu
AccueilRealisation

Surélévation et rénovation de 5 immeubles

Meyrin
 
Maitre d'ouvrage
Fondation Parloca Genève
Durée de construction
14 mois
Coût
17'000'000
Ouverture du chantier
vendredi 1 avril 2016
Année de construction
2016-2017

Situation 

Propriétaire d’une quinzaine d’immeubles à Genève, la Fondation Parloca Genève a pour but de faciliter l’obtention par des personnes physiques domiciliées dans le Canton de Genève de logements loués à long terme et à des conditions avantageuses. La Fondation étant sans but lucratif, elle est donc à l’opposé de la location «rendement» qui sert à payer les charges financières et d’exploitation mais aussi à servir le rendement usuel attendu par le propriétaire.
 
Active depuis 1993, la Fondation a bénéficié lors de sa constitution de l’aide fédérale permettant l’acquisition d’immeubles du parc ancien à loyers modérés et proches de la sortie du régime HLM. La Fondation met ainsi les locataires à l’abri de la spéculation immobilière. Elle accueille aujourd’hui dans ses immeubles plus de 1230 familles, soit plus 3000 personnes, essentiellement aux revenus modestes.
 

Description

La surélévation de l’immeuble rue des Vernes 22-24 – avenue de Vaudagne 47-49-51 s’inscrit résolument dans la mission de la Fondation. La mise à disposition de 38 nouveaux logements de 3, 4 et 5,5 pièces s’accompagne d’une rénovation fondamentale du bâtiment afin d’accroître la qualité de vie de ses résidents, d’optimiser le bilan énergétique de l’ensemble et de mettre à niveau une construction datant de 1965.
 
Sur les 17 millions investis par la Fondation Parloca Genève pour la surélévation de cet immeuble, plus de 2 millions concernent des travaux non imposés par le projet mais que la Fondation souhaite investir, dans une perspective de pérennité de sa mission.
 

Une démarche concentrée sur les locataires

L’amélioration de la qualité de vie des locataires à la fin des travaux, tout comme leur bien-être durant toute la durée du chantier, sont au centre du projet: optimisation de la sécurité, limitation des nuisances, ascenseurs neufs, assainissement énergétique, réfection des lieux communs et remplacements des portes des logements, sont autant de mesures visant à respecter et à améliorer leur quotidien.

 

Le bois, un choix évident

Pour répondre à toutes les contraintes de cette surélévation, le bois s’impose naturellement pour ses nombreuses qualités : bien-être, écologie et développement durable, légèreté structurelle, rapidité de mise en oeuvre grâce à une importante préfabrication, diminution des nuisances de chantier pour les locataires.
 
Portés par une structure métallique, les planchers sont de type mixte
bois-béton. L’enveloppe des deux niveaux supplémentaires est constituée de façades en ossature bois, ventilées et recouvertes d’un parement de plaques minérales assurant la durabilité et la cohérence architecturale avec les niveaux inférieurs. 
 

L’optimisation énergétique

Si les anciennes chaudières à mazout des installations de chauffage ont déjà été remplacées en 2014 par un raccordement au chauffage à distance plus efficient, de nombreuses autres interventions visent à réduire la consommation énergétique du bâtiment: pose d’isolations sur les façades afin de limiter les ponts thermiques, installation d’un monobloc pompe à chaleur pour préparer l’eau chaude sanitaire ainsi que l’optimisation des éclairages par des solutions du type Eco21.
 

Des renforts par lamelles de carbone

La surélévation d’un bâtiment de cette importance et sa mise aux normes sismiques actuelles posent des défis techniques importants : même si le concept structurel léger permet de maîtriser sur le plan statique la surcharge causée par deux niveaux supplémentaires, la présence de nombreux murs en brique nécessite toutefois de reprendre la résistance sismique du bâtiment.
 
L’incorporation de lamelles de carbone et de piliers en béton-armé dans certaines parties communes et privées permet la mise en conformité de ce bâtiment datant de 1965.
 

DONNÉES TECHNIQUES BOIS

- Plancher mixte bois/béton procédé Batiflex : 2’900 m2
- Plancher Bois toiture : 1’680 m2
- Mur à ossature bois préfabriqué de façade avec parement Eternit : 930 m2
- Mur à ossature bois préfabriqué de façade avec parement Fermac : 890 m2
- Menuiseries extérieures PVC Plaxé : 138 pc
 
Montant CFC 214 : CHF 2’350’000 HT

Prestations

Client : Maitre d'ouvrage Privé
Prestation :
Architecture et ingénierie civile
Direction de travaux
Ingénierie CVSE
Concepts constructifs bois Batiflex
Type d'ouvrage :
Habitat
Transformation, surélévation

Nos Réalisations

Surélévation Manufacture Roger Dubuis
Surélévation Manufacture Roger Dubuis
Meyrin
Surélévation maison privée
Surélévation maison privée
Vésenaz
Newsletter

Restez informés!